Passe-moi ton mouton

Quel est le rapport entre les espaces verts de Carrefour, de la SNCF, de Truffaut ou de Norbert Dentressangle ? Ses tondeuses spéciales ! En fait ses « tondeurs » : de paisibles moutons qui viennent rendre visite aux pelouses de ces entreprises. Les « pauvres bêtes » voient du pays, passent le plus clair de leur temps à goûter à différentes graminées au cours de leur journée de travail. En fin de journée ou lors d’une pause digestion, on imagine ces petites bêtes, légères et rustiques, deviser sur la qualité de l’herbe de cette semaine comparée à celle au menu de la semaine dernière… Ces employés un peu spéciaux, discrets et non-syndiqués, représentent le principal investissement de la société Ecomouton.

invalides

Aux Invalides, à Paris – Source : ecomouton.fr

 

Fondée en 2012, elle propose la tonte « écologique et économique » ! Outre le respect de la planète, Ecomouton, qui a bien les pieds sur terre, met en avant son prix compétitif et le confort du voisinage. Car c’est bien connu, salariés et clients préféreraient quelques bêlements au va-et-vient « explosif » des moteurs thermiques. Encore fallait-il leur donner le choix ! L’entreprise aimerait bien répondre aux demandes des particuliers, mais cela doit s’organiser en tenant compte du plan de charge des ovins.

Et si une initiative comme celle d’Ecomouton parvenait à réconcilier l’homme urbanisé avec la nature et in fine, avec le monde réel ? Entre déplacements mécanisés et communication virtuelle (email, sms, tchat…) l’homme des villes finit parfois par oublier ses racines. La présence d’animaux aussi paisibles que les moutons, sur le parking de l’entreprise, représente un clin d’œil assez sympathique. Ecomouton possède le plus grand troupeau de moutons de race « Ouessant », avec plus de 1500 têtes. Et pour ceux qui veulent franchir le pas… l’entreprise recrute des bergers. Dans toute la France !

Laurent

 

Publicités

4 réflexions sur “Passe-moi ton mouton

  1. Nous avons encore 3 chèvres,nos trois moutons d’Ouessant nous ont quittés les uns après les autres entre 12 et 14 ans.Votre article me donne une furieuse envie d’en racheter;ils étaient plus calme que les chèvres ,ne bouffent pas tout et très calins;j’en avais une surtout qui venait se faire gratouiller entre ses cornes,ça pouvait durer des heures.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s