Quand la bio coule de source

Souvent qualifiée de lubie pour bobos ou de marché de niche, la bio (ou agriculture biologique) est parfois une évidence. Une évidence historique, car l’homme a toujours cultivé et mangé bio depuis la nuit des temps. Ce qui, dans cette perspective, inverse nos croyances : la bio semble bien avoir été la règle depuis toujours. L’agriculture dite « conventionnelle » ne serait qu’une exception du monde moderne, notamment en Occident ! L’agriculture intensive ou conventionnelle ressemble assez à un caprice de l’histoire de l’industrie mécanique et chimique après la Deuxième guerre mondiale.

Dans son livre C’est vert et ça marche (2007), le botaniste et féru d’écologie Jean-Marie Pelt nous offre un rapprochement intéressant entre le monde du bio et celui d’une des ressources les plus précieuses : l’eau potable. On sait que depuis plusieurs décennies la société des eaux d’Evian, ou celle de Vittel, protègent avec précaution leur terroir situé en amont de la source, pour pérenniser leur fonds de commerce et leur marque ! Label AB obligatoire sur les pentes d’Evian ou de Vittel. Aux Etats-Unis, le scientifique cite l’exemple de l’alimentation en eau de New York et son strict cahier des charges pour les zones situées en amont. Car rappelons que si l’eau douce sur Terre est largement minoritaire comparée à son homologue salé, l’eau potable est une ressource extrêmement précieuse, à mesure où la population s’accroît.

Phytorestore

En lieu et place des coûteux traitements chimiques des eaux usées, la technique du lagunage permet une « épuration des eaux fondée sur la déseutrophisation. Le principe est de recréer des milieux ou des bassins « tampons » dans lesquels les eaux usées ou polluées vont transiter, avant d’être rejetées dans le milieu naturel. Les phénomènes d’auto-épuration des eaux (service écosystémique) se font ainsi dans ces bassins, de petite ou grande surface, préservant le reste du milieu naturel (lac, rivière) des conséquences néfastes des pollutions et des effets négatifs de certains phénomènes d’auto-épuration (la dégradation de la matière organique par les micro-organismes aérobies entraîne une chute du taux d’oxygène dissous pouvant asphyxier la macrofaune et la microflore aquatique). » (Wikipedia) Voilà un processus très naturel mais souvent difficile à déployer en Europe, du fait de l’importante emprise foncière du lagunage. Par contre aux Etats-Unis, où la place manque moins, le lagunage est nettement plus courant (Californie, Texas), ainsi qu’au Canada ou en Australie.

Plus récemment, une autre technique très « bio », la phytorestauration, a permis de progresser dans le traitement des eaux usées, notamment en présence de métaux lourds et autres composés toxiques (hydrocarbures, etc.) D’ailleurs la France a vu naître en la société Phytorestore, qui traite par le végétal à la fois l’eau, l’air et le sol. Après le grand laisser-aller du XXème siècle en termes de pollution en tout genre, partout dans le monde, c’est un marché immense qui s’est ouvert ! En vingt ans, Phytorestore a déjà réalisé plus de 300 projets en France et s’est implantée notamment au Brésil et en Chine. Rejets industriels, rejets urbains ou ruraux… rien n’échappe aux services écologiques de la nature !

Laurent

Publicités

2 réflexions sur “Quand la bio coule de source

  1. Tellement vrai. La manipulation des médias finit par nous laisser penser qu’acheter bio est une lubie récente et un engouement de CSP +. Or auparavant, même les classes populaires avaient le droit de manger des haricots avec un goût extraordinaire et sans pesticides. Ma grand-mère est la première à rigoler quand on lui parle de l’agriculture bio, elle qui a mangé de cette manière toute une partie de sa vie, sans le nommer. On oublie que la révolution agricole et encore plus la mécanisation de l’agriculture datent de très peu de temps dans l’histoire des hommes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s