La DÉCONNOMIE, par J. Généreux

« Le nouveau management n’est pas seulement inefficace, il tue des gens. La théorie économique dominante n’est pas simplement discutable, elle est absurde. Et les politiques économiques ne sont pas juste impuissantes à nous sortir des crises… elles nous y enfoncent ! »

Pédagogue et engagé, Jacques Généreux, qui sévit à Sciences Po, dénonce avec humour et gravité, comme l’avait fait le regretté Oncle Bernard de Charlie Hebdo, la folie économique ambiante. A l’instar d’un autre grand sage de l’ère actuelle, Pierre Rabhi, Jacques Généreux, dans son dernier opus intitulé « la Déconnomie« , enfonce le clou et recherche quelques antidotes à la folie ambiante.

Membre des « atterrés », ces économistes qui croient qu’une alternative reste possible, prenant le contrepied du dogmatique TINA (en anglais, « there is no alternative! »), Jacques Généreux nous rappelle l’héritage des politiques économiques dès les années 1980. Ce fameux virage néoconservateur, avec Ronald Reagan et Margareth Thatcher aux manettes. Au menu de l’époque : une cure de dérégulation des marchés, des privatisations en chaîne. Ce qui ouvrit la voie de ce qu’on appelle aujourd’hui la mondialisation – cet état de concurrence systématique et parfois morbide, au nom de la libre circulation d’à peu près tout : capitaux, technologies, biens et services, etc.

Jacques Généreux

D’après l’éminent professeur de l’Institut d’Études Politiques de Paris, il ne sert à rien de regarder ailleurs pour blâmer les autres. Les décisions ont bel et bien été prises par nos décideurs dans nos chères démocraties… pour le bien de tous. On connaît la suite : absence de débat après absence de débat, déni après déni (sur la croissance, le chômage de masse, sur les crises environnementales, sur liaisons dangereuses de l’économie avec la santé…) on n’a fait que cacher la poussière sous le tapis. Ni vu ni connu… ou presque !

Le carcan de l’OMC (seule  organisation supranationale disposant d’un réel pouvoir de sanction… exclusivement sur les états) , du FMI ou de la BCE a fini par nous formater et nous détourner de l’essentiel. Économistes, experts et décideurs ont vu le monde « hors-sol ». Un peu comme si les contraintes « naturelles » (hors du cadre financier et budgétaire) n’existaient pas. Exit les limitation des ressources naturelles. Exit la biodiversité, la qualité de l’eau ou de l’air. Mais la prise d’otage de la politique par l’économie (Keynes déjà disait que l’économie a pris le volant alors qu’elle aurait toujours du rester assise à l’arrière…) use dangereusement le système de l’intérieur.

Le bien nommé Généreux souligne la stupidité des « experts » au chevet de l’Europe, qui année après année préconisent de poursuivre « [une] saignée sur un patient hémorragique« , le tout avec l’aval de la plupart des professeurs d’économie. On le sait, le dogme néolibéral règne dans cette discipline hissée au rang de science. Le professeur Généreux dénonce aussi la responsabilité – lors des crises – des acteurs privés au détriment des acteurs publics, systématiquement montrés du doigt pour leur impéritie. Notamment lors du dernier grand choc économique mondial, en 2008.

Très dur avec les décideurs publics, il souligne la « fascination irrationnelle pour les politiques budgétaires d’austérité en temps de crise ». Notre cerveau aurait tendance à déraper face à la complexité du monde et son abstraction économique. Et à confondre rationalité micro-économique et macro-économique, autrement dit ce qui vaut pour un individu ou une entreprise ne vaut pas pour un état, a fortiori pour l’économie de la zone Euro ou l’économie mondialisée. « Sans effort délibéré pour actionner la pensée lente de la raison, nous sommes guidés par une pensée réflexe instantanée qui se fiche pas mal de la vérité et ne vise qu’à nous protéger, à séduire ou à combattre nos rivaux. »

Laurent

Voir aussi :

http://www.liberation.fr/debats/2016/11/30/jacques-genereux-stop-a-l-anerie-economique_1532053

http://www.alternatives-economiques.fr/raconte-moi-leconomie/00048931

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s