Sur la plage abandonnée…

coquillages et crustacés… du moins d’après Brigitte Bardot ! Dans la réalité, la plage est rarement abandonnée. Plutôt bondée. Une estimation chiffre le nombre de visiteurs à plus de 35 millions sur les côtes françaises. Pas de quoi s’ennuyer socialement parlant ! Mais pas vraiment de quoi garantir le calme, la sérénité, le ressourcement qui sont la marque de vacances réussies.

plage bondée.jpg

Nous avons tous en nous ce rêve de plage abandonnée ! Certains iront loin, quitte à remonter les côtes françaises à contre-courant des flux touristiques Nord-Sud. On pense bien sûr aux merveilleuses plages de l’Atlantique. Et pourquoi pas le Cotentin ? Ou pour les moins farouches, la mer du Nord ? Voire la mer d’Irlande pour les férus de verdure et de fraîcheur…

La plage est un vieux rêve de gosses. Ou bien, à partir de l’adolescence, un fantasme où se mêlent sirènes et dieux des mers. Elle a beau se cacher derrière des kilomètres et des kilomètres de littoral bétonné et surpeuplé, elle doit bien encore exister, cette plage abandonnée. Le rêveur est souvent têtu. Puisqu’il vous dit qu’elle est « juste après », là-bas, derrière cette grande falaise calcaire. A moins qu’elle ne soit juste au bout de ce cap de granit rose ?

Sur-la-plage-abandonnee

Sur la plage abandonnée on ne trouve rien, personne. Personne d’autre que soi-même. Mais le spectacle est grandiose car quand on est soi-même on finit toujours bien entouré. L’ennui et la solitude n’existent plus. Magie de l’eau salée qui nous porte, magie du sable chaud. Et puis la vie ne s’arrête pas au règne animal. Parce que la plage, même abandonnée, regorge de bruits naturels qui nous bercent et nous appellent à lui rester fidèles. Fini les cris stridents du marchand de beignets ou de glaces. Fini l’éblouissement de tous ces écrans de smartphones, tous plus grands et brillants au soleil les uns que les autres. Fini les échanges entre enfants capricieux et parents nerveux.

Les vacances à la plage ! Est-ce juste une rêve ? Non… Enfin le voilà, le seul bruit de la mer et du vent. Mieux qu’un bruit, une douce musique. Si familière, cette musique, mais tellement capricieuse qu’elle semblait disparue pour toujours ! Cette plage abandonnée, c’est une plage de bonheur éphémère. Que cette plage se mérite !

Laurent

Publicités

Une réflexion sur “Sur la plage abandonnée…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s