Le syndrome de Stendhal

En arrivant à Florence en 1817, l’écrivain Henri Beyle, plus connu sous le pseudonyme Stendhal, écrivit : « J’étais arrivé à ce point d’émotion où se rencontrent les sensations célestes données par les Beaux Arts et les sentiments passionnés. En sortant de Santa Croce, j’avais un battement de cœur, la vie était épuisée chez moi,…