Faut-il en finir avec l’ironie ?

« Nous ne céderons rien à l’ironie ». L’ironie dérange l’ordre établi, y compris au sommet du pouvoir, un jour d’intronisation au Louvre. L’ironie fait réfléchir, notamment le récepteur du message. Elle renvoie à l’esprit critique, à la prise de recul. L’ironie, contre l’intégrisme, contre le fanatisme. Contre le dogmatisme aussi. Oui mais l’ironie dérange. L’ironie ressemble…

La hiérarchie des genres

Dès qu’une idée ou un fait dérange un pouvoir en place, la mode actuelle est de taxer le phénomène de « théorie ». Dernièrement, on a oublié pourquoi, les grands médias ont usé et abusé de ladite « théorie du complot ». Cette formule agit astucieusement pour terrifier les masses et surtout, par son apparence très scientifique, pour mettre…

Iraq et Syrie : bis repetita ?

L’Empire ottoman a été une grande puissante jusqu’au début du XXème siècle. Il a été démantelé, alors qu’il était financièrement au bord du gouffre et qu’il ne parvenait plus à résister aux pressions extérieures. Dès le deuxième siège de Vienne, en 1683, le recul s’amorce. Deux siècles plus tard, le navire ottoman prend davantage l’eau…

Le changement n’arrive (jamais) d’en haut

Le changement. Une sacrée affaire ! Mais que fait-il, le changement ? Pourquoi ne vient-il pas… malgré les mots, les déclarations ? Pourquoi se fait-il si timide, le changement ? Le changement, on l’attend toujours la tête levée. Mais pourquoi donc cette obsession à regarder vers le haut, pour que nos vœux soient exaucés ?…

Élisée Reclus, star oubliée des amphis

Vous ne connaissez pas Élisée Reclus ? Rien de grave ! Ce chercheur en géographie et militant libertaire a vécu entre le XIXème et le début du XXème siècle. Français d’origine, ses prises de position, pour un fou de justice opposé à toute forme d’oppression – tant religieuse que politique – l’ont amené à s’exiler…

L’utilité du mal-aimé

Pince sans rire, provocateur, esprit critique, Cassandre. De tout temps, des esprits indépendants ont chauffé les oreilles de plus d’un auditeur et agacé plus d’un responsable économique ou politique. Il faut admettre que, surfant sur la bêtise humaine, sur la naïveté populaire, faisant face aux mal-aimés, les as de la communication « mainstream » sont toujours prêts…

Qui a tué Roland Barthes ?

Cette question à la façon d’un scoop sulfureux, c’est l’accroche de la fiction policière de Laurent Binet, son roman intitulé La septième fonction du langage (sorti en 2015, chez Grasset). C’est ainsi que la mode des super héros aux pouvoirs surnaturels inspire aussi le romancier français, loin d’Hollywood ou des Marvel Studios ! Mais cette fois, il…