Iraq et Syrie : bis repetita ?

L’Empire ottoman a été une grande puissante jusqu’au début du XXème siècle. Il a été démantelé, alors qu’il était financièrement au bord du gouffre et qu’il ne parvenait plus à résister aux pressions extérieures. Dès le deuxième siège de Vienne, en 1683, le recul s’amorce. Deux siècles plus tard, le navire ottoman prend davantage l’eau…

L’heure du désinvestissement

Désinvestissement et taxe carbone sont les deux visages d’un même OVNI économique. Un OVNI qui est venu déstabiliser la science économique, qui semblait vivre en autarcie, coupée du monde réel. Somnolant dans ses certitudes, depuis des décennies. Il aura suffi que des experts de l’économie commencent à mettre le « nez dehors », rejoints par certains hommes…

La fièvre des renouvelables

Les énergies renouvelables, un secteur qui ne connaît pas la crise ? En 2015, d’après Ernst & Young, les investissements mondiaux dans les énergies renouvelables ont poursuivi leur croissance, en s’élevant à 329 milliards de dollars contre 316 en 2014 (+4%) ? Ceci dans un contexte pourtant très spécial, avec la forte baisse des cours…

Baisse du pétrole : une bonne nouvelle ?

Moins de 60 dollars le baril, alors qu’il flirtait avec les 150 dollars avant la crise des subprimes. Il est de bon ton, lorsqu’un élément important de coût (pour les entreprises et les ménages) comme le pétrole vient à baisser, d’acclamer la bonne nouvelle. Bonne nouvelle pour la grande fabrique mondialisée, le grand export, le transport…

Ils sont fous ces Gaulois !

L’histoire de l’humanité est remplie de contradictions et chaque époque amène ses nouvelles vérités. Nous faisions précédemment le constat que le progrès n’est pas que source d’épanouissement, s’il n’est pas encadré et structuré pour amener de réelles améliorations. Force est de constater qu’on est un peu en train de revenir aux fondamentaux comme le souligne…

La crise et le caméléon

Dernièrement le très sérieux magazine L’Express a lancé un numéro spécial intitulé « Comprendre 40 ans de crise« . Quarante ans, c’est affreusement long ! Mais ces brillants journalistes ont peut-être commis une erreur, en parlant de « crise » au singulier. Est-ce volontairement pour ne pas trop nous inquiéter ?? Dans un pays angoissé comme la France, classé…