Les revers de mai 68

Le mois de mai n’est pas un mois tout à fait comme les autres. Il commence par un drôle de jour, bizarrement nommé fête du travail. Dans de nombreux pays, on fête le travail en chômant. Il serait plus judicieux d’appeler le 1er mai fête des travailleurs, workers (et non labour) day, etc. Mais attention…

L’éternel retour du Coco

Souvent raillé, le communisme a longtemps amusé la galerie. En famille, il suffisait d’un cousin ex-trotskiste ou d’un voisin lecteur de Marx – forcément, le communisme c’est toujours pour les autres – grâce à eux on s’est bien marrés ! Combien de moqueries au sujet de ces nostalgiques, ces romantiques gauchistes, ces éternels revenants d’un…

La DÉCONNOMIE, par J. Généreux

« Le nouveau management n’est pas seulement inefficace, il tue des gens. La théorie économique dominante n’est pas simplement discutable, elle est absurde. Et les politiques économiques ne sont pas juste impuissantes à nous sortir des crises… elles nous y enfoncent ! » Pédagogue et engagé, Jacques Généreux, qui sévit à Sciences Po, dénonce avec humour et…

Ce bouc émissaire nommé populisme

La mondialisation a mené le XXème siècle dans une voie aussi formidable que scabreuse, une voie sans issue dirait-on, celle du développement et du progrès matériel. Formidable croissance économique, progrès matériel et social, mode de vie moderne et (forcément ?) urbanisé. Et au passage, cette dangereuse déconnexion entre la vie humaine et le milieu naturel…

Mal à la Grèce

L’été 2015 aura été chaud un peu partout en Europe, tant au plan de la météo que des relations sociales ou de la diplomatie. Car l’Europe politique reste à construire et les réflexes nationalistes demeurent bien ancrés, comme l’attestent les « sorties » de la chancelière allemande face à un Victor Orban au sujet du dossier des…

L’heure de gloire du communautarisme

Il était une fois la France des Lumières et quelques romantiques aux idéaux révolutionnaires. De leurs utopies et du rejet des abus d’un passé peu glorieux (pour le peuple, du moins !), de l’Inquisition et de la monarchie absolue, était née un élan de confiance fédératrice. La confiance que ce qui rassemble le peuple français allait l’emporter sur ce…

Le prix de l’arrogance

Arrogance d’une banque, la sympathique SG, dont l’ex-patron Monsieur Bouton empressa de charger un certain Jérôme K. pour ce qui fut appelé, non sans parti pris, « l’affaire Kerviel ». De procès en procès, « l’affaire Kerviel » ne devait pas devenir « l’affaire de la Générale » selon le principe très occidental qui consiste à trouver un « lampiste ». Le pourvoi…