Les fonds de tiroir du pétrole

Matthieu Auzanneau, journaliste, spécialiste d’écologie et d’économie (curieux mélange des genres) a publié en 2015, aux éditions La Découverte, « Or noir, la grande histoire du pétrole ». Alors que d’autres auteurs ont depuis longtemps montré du doigt notre folle addiction à cette « huile de pierre » et tissé des liens entre économie et géopolitique, cet auteur a…

Etes-vous un(e) aquaboniste ?

L’aquabonisme décrit une forme de démobilisation, de manque de courage et d’énergie, s’exprimant par la célèbre formule : « à quoi bon ? » L’aquabonisme découle d’une situation subie comme une fatalité, une issue inévitable, une perspective incontournable. A force de se poser des questions, l’aquaboniste se conforme à une sorte de sagesse populaire, en mode « après…

Le cerveau comme dans une pâtisserie

Notre humeur du moment est fortement influencée par ce qui se passe autour de nous, par des stimuli et la circulation d’informations par entre les neurones. Deux neurotransmetteurs ont un impact assez net sur notre état nerveux : la dopamine et la sérotonine. Alors que la sérotonine sert à réguler notre humeur, notre agressivité et…

Yves Cochet, vieux sage inaudible ?

Après des études en mathématiques, Yves Cochet devient enseignant-chercheur à l’INSA de Rennes, avant de s’engager dans la vie associative et politique. En Bretagne, il s’est engagé contre le nucléaire et pour le tramway de Rennes. Il a été député au plan national et au plan européen. Consécration suprême, au temps de la cohabitation Chirac-Jospin,…

Chacun chez soi et les moutons…

seront bien gardés ! Cette expression, relayée par Jean-Michel Deshaires dans l’Impromptu d’Alger, renvoie à une certaine protection de nos vies privées.  L’expression évoque l’idée que dans nos rapports sociaux, nous devrions respecter l’altérité et maintenir une certaines distance avec autrui. Ce principe du « chacun chez soi » connaît de nombreuses déclinaisons. Dans la sphère économique,…

Iraq et Syrie : bis repetita ?

L’Empire ottoman a été une grande puissante jusqu’au début du XXème siècle. Il a été démantelé, alors qu’il était financièrement au bord du gouffre et qu’il ne parvenait plus à résister aux pressions extérieures. Dès le deuxième siège de Vienne, en 1683, le recul s’amorce. Deux siècles plus tard, le navire ottoman prend davantage l’eau…

La belle endormie

Avant, tout était simple. La vie était une sorte de « long fleuve tranquille » ! Les trente glorieuses, un océan d’abondance, d’insouciance et de confort. La belle vie, quoi. Un beau matin, par paresse intellectuelle peut-être, par autoritarisme scientifique patriarcal sûrement, par soucis de rester dans la course aussi, quelques hauts fonctionnaires lassés par l’attentisme postcolonial décidèrent qu’il était temps…