Culpabilité quand tu nous tiens…

Les générations se suivent et ne se ressemblent pas. Quand nos grands-parents ne pensaient qu’à se relever de la guerre, nos parents découvraient les joies de la société de consommation et cultivaient les fameuses Trente Glorieuses, à l’ombre de mai 68. Puis soudain, patatras, avec le contrôle des naissances et la libération progressive des femmes dans la…

Pourquoi le « slow management » ?

Loïck Roche est psychologue et directeur adjoint de Grenoble École de Management. Pour lui, le management tel qu’il a été enseigné dans les business schools du monde entier et pratiqué par les entreprises, est défaillant. Le management n’est pas qu’un peu défaillant ! Il suffit de regarder l’ampleur de ses dégâts : suicides, personnel stressé, troubles…

Guerre et paix économiques

L’économie est une bien étrange matière. Elle aime à se définir autour de concepts d’optimum, d’équilibre économique, d’offre et de demande, de concurrence pure et parfaite. Mais dans ses pratiques, l’économie semble bien souvent incapable d’optimum équitable pour l’ensemble des parties prenantes. Elle s’occupe bien de la demande solvable, beaucoup moins bien des acteurs économiques…

Le vélo, un plaisir durable

Étrange ironie de l’histoire, alors que les pays émergents, Chine en tête, ont depuis quelques temps délaissé leur bon vieux biclou au profit d’une automobile tout droit sortie de leurs usines locales, le parc automobile – en France en particulier – accuse un coup de vieux tandis. Et c’est le bon vieux vélo qui regagne les…

The end of the « all-car » world

Christèle recently had some intuition with her post on air pollution, right before a peak of higly concentrated, and notably toxic, carbon particles (among other notorious pollutants) which lead the french government to take some measures against massive car use in most polluted french cities. Some started diluting the problem, arguing about « foreign » pollution imported…

L’hôpital n’a pas que des maux, il a aussi un avenir

« On ne voit plus l’âme des gens. » Parole d’une aide-soignante à l’Hôpital Femmes Mères Enfants de la région lyonnaise. Elle a raison. Depuis 10 ans, le sous-effectif récurrent et l’augmentation du stress des patients n’ont fait qu’aggraver la situation. Sur le plan administratif, le cost-killing mais également les 35 heures ont rendu malade l’hôpital public. A force…