Economie et conventions

Plaque gravée hôtel des monnaies Avignon

Comment nous le rappelle Jean-Marc Jancovici (encore un sacré zèbre) sur son tentaculaire site manicore.com, « le monde économique n’est pas le monde réel mais simplement une représentation conventionnelle ». Sans vouloir refaire l’histoire, il est curieux de voir comment le monde moderne a ainsi basculé dans la dictature de l’économie et du court-terme, balayant toute autre considération (morale laïque ou morale religieuse, sanitaire, sociale, etc.) Bien sûr le progrès ne s’est pas résumé aux seuls gains de productivité et aux seuls gains financiers. Le progrès social est assez remarquable, même si la question de sa répartition reste un sujet épineux et non résolu !

On a fait passer le monde économique devant le monde réel. Depuis des siècles l’homme a cru pouvoir domestiquer, donc faire passer au second plan, des choses aussi « bêtes » que l’ensemble du vivant ainsi que l’eau, l’air… Les sociétés dites civilisées ont suivi Descartes et laissé au placard toute forme de spiritualité dans la nature. Contrairement aux peuples primitifs : indiens, amazoniens, aborigènes… qui la respectent et la protègent, tout en pensant à leurs générations futures ! Devenant de plus en plus agnostique ou athée (ou seulement croyant pour faire bonne figure, pour la circonstance à l’heure de la messe), l’homme moderne s’est paradoxalement pris pour un demi-dieu. Il a habilement pris la place du divin. Et par mimétisme la société toute entière a « plongé ».

Autrefois le monde des conventions était principalement le fait de l’église. Une nouvelle spiritualité, partagée et sans langue de bois, reste donc à inventer. A moins que, comme disait Keynes, on préfère encore « laisser le volant » de nos vies à l’économie !

Quelles autres pistes d’amélioration ? La science et surtout, dans sa version utilitaire, la technologie, si elle n’est pas constamment prise d’assaut et muselée par quelques groupes très puissants (influant en permanence sur la politique…) peut contribuer à une meilleure participation démocratique, un meilleur partage de l’information et du pouvoir. Et une meilleure cohabitation entre l’homme et la terre. Mais la pauvre technologie ne peut pas tout, car il nous faut ouvrir les yeux !

Reste alors l’éducation pour les plus jeunes, ou la « rééducation » pour les plus âgés (à ne pas considérer comme une « génération foutue ») qui va jouer un rôle majeur à jouer pour dépasser les conventions ! Et ainsi éviter le mur…

Laurent

Publicités

4 réflexions sur “Economie et conventions

  1. Pingback: N’écoutez pas vos parents | light up my mind

  2. Pingback: Marché conclu | light up my mind

  3. Pingback: De la Confluence à la Convergence | light up my mind

  4. Pingback: N’écoutez pas vos parents | light up my mind

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s