Philippe STARCK, designer UTILE ?

Que l’on ait aimé ou pas ses objets « design », du « Juicy Salif » de chez Alessi à la « Freebox Revolution » sans oublier « sa » brosse à dents, Philippe Starck est un personnage curieux, atypique. Inspirant, aussi ! Son parcours n’est pas seulement celui d’une star du design bien née ou d’un créatif hyperactif ! C’est également, comme nous le démontre son interview du Huffington Post (« la vie mode d’emploi« ) l’histoire d’un éternel ado (12 ans d’âge mental selon le designer) animé par la notion d’utilité. Car comment être utile à la société quand on a l’image d’un inventeur patenté d’objets apparemment tous plus inutiles les uns que les autres, du moins assez superflus ??

Mais Philippe Starck est zébré. Rapidement déscolarisé, il a toujours marché à l’instinct. Il sort du cadre comme on sort faire ses courses. Il faut l’écouter en pleine conférence TED, cerné d’allumés du changement, un peu gêné au beau milieu de penseurs-praticiens « professionnels du progrès ». Philippe Starck a un peu grandi, mû par une inquiétude désintéressée, altruiste, l’envie de bien faire. Il porte un jugement sans langue de bois sur notre civilisation, « notre » planète (qui, évidemment, n’est pas qu’à nous), le chômage, le Japon, l’alimentation, son propre autisme et l’influence de ses deux parents. Fidèle à sa liberté de ton et sûr de l’utilité de sa démarche, il essaye d’aller un peu plus loin que les modes, les apparences. Il s’engage dans un Think Tank pour décloisonner le savoir et l’éducation (vers la pensée dite holistique).

Amateur de provocation, il déplore que l’homme ait « jeté le bébé avec l’eau du bain », depuis la mort officielle du communisme. A réinventer selon lui ! A relier aux « communaux collaboratifs » d’un autre zèbre, Jeremy Rifkin en pleine résurrection. Car depuis la mort symbolique du communisme et la fin de toute alternative au libéralisme, la société s’est radicalisée. Le monde s’est asséché, tant au sens propre (désertification galopante, dessèchement des forêts dites « humides », etc.) qu’au sens figuré, au plan des relations humaines, sociales et politiques. A moins que notre aveuglement idéologique, auto-entretenu par les médias, figé par l’éducation (parentale et scolaire) et par des religions en perte de vitesse, ne nous ait juste détourné des notions de partage, de coopération et d’entraide ?

Philippe Starck, mi-visionnaire mi-clown, à écouter ou à lire sans hésiter !

Laurent

Starck TED

Lire aussi http://www.huffingtonpost.fr/2013/11/10/philippe-starck-interview-la-vie-mode-emploi_n_4246744.html

 

Publicités

2 réflexions sur “Philippe STARCK, designer UTILE ?

  1. Curieux, atypique, inspirant peut-etre, mais c’est une anerie de dire que Philippe Starck est animé par la notion d’utilité. Avez vous essayé de presser un agrume avec son Juicy Salif sans mettre la cuisine en chantier? Et quel est la reflexion utile derriere sa série de lampe Gun?

    Animé d’esthétisme pourquoi pas, mais chez Starck la fonction suit la forme, son approche est d’abord motivée par l’aspect visuel avant meme de penser a etre utile ou facile a utiliser. Si vous voulez parler de design utile parlez moi de designers comme James Dyson. Pour approfondir le sujet, il y a un tres bon livre de Jacques Bosser intitulé l’Eloge du Design Utile. Bonne lecture

    • Merci pour cet éclairage sur le design moderne. Avec Starck superstar, la première impression est d’avoir affaire à un pur communicant sans engagement réel, comme la déferlante de produits à l’effigie de la marque Starck nous en donne l’impression. Genre enfant gâté du design qui surfe allègrement sur son succès. Starck est simplement intéressant par sa prise de recul personnelle. Il a évolué personnellement et certains de ses engagements le montrent. Cependant l’utilité, comme la qualité, est une notion subjective. Chacun peut ne retenir qu’un objet de lui, jugé utile ou non selon ses aspirations ou ses priorités. Un design responsable, utile pour la société toute entière, reste certainement à inventer. Il est difficile à confier à une simple équipe de designers, aussi talentueuse soit-elle. Certaines entreprises l’ont bien compris au travers de leurs démarches concrètes d’éco-conception, d’économie circulaire, etc. D’autres jouent sur les apparences, tel un designer un peu fainéant !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s