Le Coca vert l’est-il vraiment ?

Vous achetez votre « menu sandwich » comme d’habitude et par curiosité choisissez comme boisson le nouveau venu des héritiers du Docteur Pemberton, j’ai nommé le « Coca-Cola Life ». Votre achat est spontané, vous vous laissez tenter par ce soda qui ressemble tant aux autres de la marque (quelque part, c’est rassurant). Sauf qu’il se distingue par son étiquette VERTE ! Vous vous rappelez du Père Noël américain ? Ce Santa Claus jadis vêtu de vert (jusqu’en 1860 environ) avant d’être rhabillé en rouge avant de prendre du « bide » (ne me demandez pas pourquoi) et un air jovial pour la pub de 1931. Mais depuis 2013, le cola « new age » s’offre à nous, consommateurs du monde entier (après des tests en Argentine et au Chili) avec une sacrée promesse santé. Et comme par rédemption après l’aspartame… enfin la promesse d’être « naturel ». Alors ça vaut bien le coup de risquer l’abandon du rouge. Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour Dame Nature, euh, pardon, pour faire plaisir aux actionnaires. En tout cas l’étiquette du doux breuvage nous lance des « faites-moi confiance ». Bravo les gars du design !!

Mais au fait, qu’est-ce qu’une boisson naturelle ? C’est bien là que le bât blesse, car il n’y a pas vraiment de définition claire et précise. Est-ce qu’un verre d’eau du robinet (plombée ou non) est-un boisson naturelle ? En principe oui. Et que penser de l’ajout artificiel de chlore, alors ? Une chose est sûre : l’entreprise d’Atlanta a quelques soucis pour poursuivre sa croissance. Et comme les arbres ne montent pas jusqu’au ciel, on implore les dieux du marketing qui n’ont rien trouvé de mieux que de surfer sur la vague de ces ingrédients nouveaux et exotiques qui fleurent bon le miracle. Son nom ? Stévia bien sûr. Un passage sur les moteurs de recherche et hop ! de tas de liens sponsorisés du genre « mon cholestérol a baissé » ou « j’ai retrouvé ma libido » ou « mon ex est revenu(e) » (cherchez les allégations intruses). Si l’on ne raisonne que quantité de calories (comme si leur « qualité » ne comptait pas) alors youpi : on passe de 139 à 64.

A ce petit jeu, bientôt la banlieue d’Atlanta sera-t-elle reverdie par des plantations de cette formidable Astéracées ? Pas sûr, certains évoquent une production à base d’algues et de cellules souches de stévia dans des cuves en Europe. Des géants comme Cargill ou la très prometteuse Solazyme auraient découvert un nouveau filon industriel, parce qu’on le vaut bien 😉 Aujourd’hui encore, Coca continue d’hésiter entre le sucre et l’édulcorant et les deux versions coexistent, un mariage pour le meilleur et pour le pire. Déjà les édulcorants dits « de synthèse » (quand l’homme joue à se prétendre supérieur à la nature…) avaient donné suite à tout un tas de polémiques. Ces adjuvants ont été suspectés d’entretenir chez les consommateurs un irrépressible « désir de sucre« . Sans oublier des interrogations de chercheurs (pas tous sponsorisés par la multinationale) sur un effet cancérigène, reprotoxique et génotoxique de certains édulcorants ! Avec la stévia, ah quel soulagement… un peu comme un retour à la campagne avec un grand bol d’air pur. Comme si avec la stévia, on allait enfin pouvoir dormir sur ses deux oreilles ! A noter qu’on ne sait ni comment est produite la substance révolutionnaire, ni au prix de quels entrants. D’autant plus que la formule maintient la présence de sucre, enfin soit du bon vieux saccharose soit un ersatz probablement plus pratique à produire, le « corn syrup » autrement dit un sirop à haute teneur en fructose. Arrêtons donc les sujets qui fâchent !

Lors de son lancement en France, certains commentateurs plutôt « pro business » vantaient l’atout nature du nouveau produit. D’autres journalistes, plus « pro consommateurs » s’interrogeaient sur ce nouvel ingrédient. Car le doute subsiste même si ça ne fait pas l’affaire de tout le monde. Alors à l’image de la courbe « plate » des ventes de certains sodas, nous aussi restons un peu « à plat » quant à savoir s’il faut ou non courir acheter un pack de 10 CCL (Coca-Cola Life). Mais parfois la soif ou la curiosité nous feraient n’importe quoi…

Alors à votre santé !

Laurent

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s