Les casseurs d’écrans LCD

Les écrans LCD ont détrôné le bon vieux « tube cathodique ». Ils ont permis, au choix, d’avoir des écrans (« enfin ! » dirent les plus technophiles) parfaitement plats et à coins parfaitement carrés, dans une sorte de pureté, de dépouillement moderne. Ils ont permis d’améliorer, au fil du temps, la qualité des images ainsi que leur taille. On a pu rêver d’avoir le cinéma à la maison, et tant pis pour les petites salles de quartier…

Après le HD Ready, la HD tout court puis la 4K, certains fabricants se targuent même d’avoir explosé les compteurs avec la 8K. Pensez-donc ! Non contents que la 4K comptait déjà quatre fois plus de pixels (de points lumineux) que la technologie précédente, la 8K allait doubler la mise. Sauf qu’il y a un hic, un hic qu’aucun vendeur d’écran ne se permettra de divulguer !

FRUSTRATION EXPLOSIVE

Après avoir accusé nombre de fabricants d’utiliser l’obsolescence programmée pour maintenir artificiellement des marché de biens d’équipements (naturellement, comme fatalement, saturés), nous voilà face à un problème d’un genre nouveau. Il s’agit de la fragilité des écrans modernes face aux assauts (il faut appeler un chat un chat !) répétés des gamers. Or nos petits et grands, amateurs ou semi-professionnels, ont tous vécu cette terrible expérience de jeu, celle dans laquelle on explose face à un résultat de jeu décevant. C’est que le jeu vidéo moderne peut s’avérer particulièrement frustrant ! Même les plus grands joueurs, malgré leur talent et leur maîtrise du « game play », font régulièrement face à la méga-frustration d’un événement fortuit et devenu incontrôlable.Qu’un partenaire de jeu se mette à vous « troller » (mais qu’est-ce que ces petits personnages des légendes norvégiennes sont venus faire dans cette galère ??) Qu’un accès de fatigue ou une baisse de vigilance vous pousse à la faute, et c’est l’explosion. A l’autre bout de la chaîne, les décharges et autres déchetteries croulent sous les écrans cassés. Cassés par qui ? D’après des employés d’une déchetterie de la région lyonnaise, près de 9 écrans déchus sur 10 auraient succombé à une agression infantile ou adolescente.

DEGENERESCENCE MACULAIRE

Qu’on se souvienne un instant de ces écrans du passé, en verre. C’était bien avant la HD, la 4K ou la 8K. Mais lesdits téléviseurs à tube cathodique étaient solides, très solides même. Ceux-là n’auraient pas même vacillé face aux assauts des gamers excédés par la réalité virtuelle ! Hormis quelques paquets d’ondes électromagnétiques, les anciens écrans n’envoyaient pas cette fameuse lumière bleue, suspectée d’accélérer la DMLA (dégénérescence maculaire, autrement dit de rendre plus ou moins aveugle). Autre époque !

Laurent

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s