Avez-vous lu « Corps et âme » ?

franck-conroy-corps-et-ame

Avez-vous lu « Corps et âme » de Franck Conroy ? Si tel n’est pas le cas, filez vite chez votre libraire de quartier (clin d’œil au passage) et achetez-le. Il y a des livres dont on se rappelle longtemps, qui convoquent dans notre mémoire des sensations et des émotions si intenses que rien ne peut les effacer.

« Corps et âme » est d’abord l’histoire d’un enfant, Claude Rawlings, qui vit à New York avec sa mère Emma, chauffeur de taxi. Dans les années 40, on ne s’embarrasse pas toujours de nurses et le petit Claude passe ses journées enfermé dans un appartement cave, en dessous du niveau de la rue. Il n’a rien d’autre à faire que de regarder les jambes des passants au-dessus de lui.

« Corps et âme » est tout autant le parcours initiatique de cet enfant, qui découvre d’abord le trottoir, puis la rue, puis le quartier au fur et à mesure qu’il s’enhardit à quitter le sinistre logement familial, que la découverte du don prodigieux qui habite le petit Claude.

Au fond de l’appartement, se trouve un petit piano désaccordé que l’enfant apprivoise, touche après touche.

Claude comprit que tous ces inconnus étaient entraînés dans quelque chose de commun, qu’une force invisible avait balayé toutes leurs différences. Ils ne faisaient qu’un, ils étaient unis. Et tandis qu’il se cramponnait encore plus fort au réverbère, il sentit ses propres larmes couler, parce qu’il était absolument seul, entièrement à part, et qu’il savait que rien ne pourrait jamais changer cela.

Très vite il joue, complètement autodidacte, et se laisse emporter par la musique. Claude Rawlings deviendra un musicien de génie, formé tout d’abord par le propriétaire du magasin de pianos du quartier puis par les meilleurs professeurs de New York, grâce à un riche mécène, qui le prend sous sa protection.

« Corps et âme » n’est pas seulement l’histoire d’un musicien et de son parcours jusqu’à la gloire, c’est aussi l’une des meilleures évocations de la musique, d’après les professionnel. La technique musicale est incroyablement précise, dense, convoquant les couleurs, les sons, la profondeur des notes. On voit Claude jouer pour la première fois avec un orchestre et se senti appareiller comme un navire.

Jouant pour Menti, il apprit à masquer ses émotions, à ne pas bouger, à se concentrer sur une exécution propre. Mais dans le sous-sol du magasin de musique, c’était différent. Il fermait les yeux afin de mieux percevoir le bain de couleurs, oubliait ses mains, s’oubliait lui-même, écoutait les structures, les lignes entrelacées. Il jouait sans se préoccuper des erreurs, tout à son désir de sentir l’exaltation spéciale qui montait en lui lorsque la musique prenait les commandes, une émotion si intense que les larmes lui venaient parfois aux yeux.

Jamais la musique n’a été aussi vivante que dans ce livre. On le referme à regret, avec la peine de quitter ce musicien d’exception.

C’est presque magique. C’est si bon, parfois, que c’en est presque insoutenable. je veux dire, on joue, on sent une résistance, on pousse de plus en plus fort… et soudain on débouche en pleine lumière, juste comme ça… On passe de l’autre côté du mur ! l n’y a plus de résistance, on navigue… De la pensée pure, qui se transforme en musique pure.

« Corps et âme » est le seul roman de Franck Conroy, lui-même musicien de jazz, né en 1936. Il a écrit également un recueil de nouvelles et une autobiographie, mais ce roman reste l’oeuvre la plus vibrante qu’il ait écrit. D’ailleurs,  demandez aux musiciens : ils sont nombreux à l’avoir lu, Ce livre reste la meilleure représentation de leur art, de cet éternel enchantement des sons qu’est la musique.

Christèle

Pour en savoir plus :

http://evene.lefigaro.fr/livres/livre/frank-conroy-corps-et-ames-12637.php

http://fr.wikipedia.org/wiki/Frank_Conroy Franck Conroy biographie

BIOGRAPHIE FRANK CONROY

Entre un père malade mental et une mère qui le délaisse, Frank Conroy grandit dans la solitude. Durant son enfance, il se plonge dans la lecture et se passionne pour le Jazz, notamment le piano. Cette période de sa vie a pourtant joué un rôle important puisqu’elle lui donne le goût de l’écriture. L’auteur atteint une renommée littéraire en 1967 avec un ouvrage autobiographique. En 1987, Frank Conroy prend les fonctions de directeur de l’atelier des auteurs de l’Iowa. C’est un pianiste de Jazz émérite. En 1989, il publie ‘Entre ciel et terre’, puis ‘Corps et âme’ en 1993. L’homme pour qui la littérature « est un fleuve » connaît la célébrité et le succès par elle.

Publicités

Une réflexion sur “Avez-vous lu « Corps et âme » ?

  1. Pingback: Vaccins : rente économique, mirage ou salut ? | light up my mind

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s