Pocheco recrute !

Vous n’avez ni vu le film « Demain », avec la belle Mélanie Laurent, ni écouté le poète Denis Cheissoux sur France Inter vanter les mérites d’Emmanuel Druon, un entrepreneur Ch’ti. Si vous n’êtes pas de la métropole lilloise, l’entreprise Pocheco ne vous dit probalement rien. Et pourtant ! Voilà une entreprise bien discrète, loin du Gotha du CAC 40 ou de la Silicon Valley. Une société anonyme comme on pourrait tous en rêver ! Pas pour ses bonus ou pour ses salaires astronomiques, mais pour le bien qu’elle fait tout autour d’elle. Pas pour le glamour des produits papetiers, mais pour sa créativité sans limites ! Alors quel est le secret de l’entreprise de Forest sur Marque ? Le génie de son actuel dirigeant ? Oui mais ce serait réducteur. D’abord son effectif est de 122 salariés au dernier décompte. La taille idéale, celle d’une grande famille, une taille humaine. L’ancienneté moyenne est de 12 ans, ce qui dénote un certain attachement, un engagement réciproque dans la durée, côté employeur et employés.

Emmanuel Druon, le PDG de Pocheco, est un personnage rempli de convictions. Pour lui, il n’est pas question de se contenter de se laisser porter par les événements, de surfer la vague d’un créneau porteur. Emmanuel Druon est, à sa façon, un visionnaire et un rêveur qui aurait gardé les pieds sur terre. Bien avant lui, en 1928, les Papèteries Générales du Nord sont créées à Roubaix. A partir de 1976, d’abord sous la houlette de son père, Daniel Druon, l’entreprise renommée Pocheco (nom de son produit phare) se modernise. Elle intègre de plus en plus de technologies de pointe. Mais parallèlement à l’histoire assez banale d’une entreprise avec ses succès et ses doutes, apparaissent de nouveaux jalons. Emmanuel, qui a étudié les Lettres à la Sorbonne et est passé par la case marketing chez L’Oréal, s’aventure à reprendre, en 1997, l’entreprise familiale. Premier jalon, autant symbolique que concret, une histoire d’arbres, des dizaines de milliers plantés chaque année, comme pour rendre à la nature ce que l’entreprise lui a prélevée. Au passage, Pocheco est labellisée NF Environnement et certifiée FSC et PEFC (pour une filière bois durable). Depuis 1998 ce sont plusieurs millions d’arbres qui ont été plantés, et au passage une association, Pocheco Canopée Reforestation, qui gère l’activité.

Pocheco

Holistique ! C’est le mot qui vient à l’esprit lorsqu’on découvre le management de cette entreprise, qui combine capitalisme familial, bien-être au travail et responsabilité environnementale. Mais quel combat, quelle ténacité ! Rien n’est laissé au hasard, que ce soit la gestion de l’eau, le recyclage (à 99%), l’énergie (photovoltaïque et autres sources renouvelables), les déplacements (covoiturage, préférence pour le train, etc.) Le tout sur un site classé « Refuge LPO » et « Oasis Nature ». Certes la proximité d’un Parc Naturel a de quoi inspirer le respect ! D’où les ruches, la toiture végétalisée. En somme, Pocheco constitue une utopie pragmatique, un doux rêve réalisé, compatible avec les exigences du business. Une entreprise à la performance globale.

Comme le déclare pourtant son PDG, « on s’en fout d’être numéro 1 mondial ». Sa satisfaction ? S’être sans attendre adapté aux règles d’avenir. Et avoir pu démontrer, au fil du temps, à quoi pouvait ressembler l’écolonomie ou l’économie circulaire ! Pour le moment, juste un regret peut-être, celui d’attirer davantage de scolaires et d’étudiants que de patrons d’entreprises…

Laurent

http://www.pocheco.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s