Merci Tamerlan !

Une lecture immédiate des rapports entre l’Occident et l’Orient fait rejaillir de vieilles craintes, en Europe du moins. La crainte d’une perte de contrôle, voire carrément, chez les plus inquiets, le spectre du grand retour du Califat. Pourtant, un bref saut en arrière historique, aux alentours du XIVème siècle de notre ère, est assez instructif des liens équivoques entre l’Europe et ses voisins. Et permet souvent de relativiser nos craintes irrationnelles, loin d’une vision manichéenne du monde.

Descendant d’Attila et de Gengis Khan, Timur Lang (lang = boiteux en persan) alias Tamerlan est né en 1336 à côté de l’actuelle Samarcande. La légende le décrit boiteux de naissance, voire sorti du ventre de sa mère avec les mains pleines de sang, comme Gengis. Tamerlan va à son tour ratisser large à travers une grande partie de l’Asie. Ses troupes vont piller et exécuter à tours de bras. Avant lui, les nomades mongols avaient, rappelons-le, conquis un empire grand comme environ 60 fois la France ! Et certains historiens estiment que Tamerlan, sous son règne assoiffé de sang, aurait causé la mort d’environ 5% de l’humanité (4 à 17 millions de personnes).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Amir Temur, alias Tamerlan (statue à Shakhrisabz, en Ouzbékistan)

Tamerlan aura ordonné le saccage de nombreuses villes tout en édifiant Samarcande, l’ancienne Marakanda du temps d’Alexandre le Grand. Palais, mosquées et madrassas rivalisaient de gigantisme et de recherche esthétique avec sa voisine Boukhara. Tandis que son allié Tokhtamych, chef de la Horde d’Or, part vers le Nord-Ouest et atteint Moscou en 1382, Tamerlan englobe toute l’Asie centrale et pousse ses troupes jusqu’en actuelle Turquie, gouvernée par le grand sultan Bajazet Ier.

En 1402, la bataille d’Ankara, où s’affrontent les troupes de Tamerlan et celles de Bajazet, est en quelque sorte providentielle pour l’Empire byzantin et l’Occident ! A l’époque, l’Empire ottoman était sur le point de prendre Constantinople, et l’Occident aura donc largement bénéficié de l’assaut de Tamerlan, qui aura ralenti la progression ottomane vers l’Europe. Certains estiment que la poussée occidentale de Tamerlan aurait fait gagner à l’Europe un demi-siècle. Mais que serait devenue l’Europe en l’absence des cavaliers du « boiteux » ? Merci qui…?

Laurent

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s