Pour une Europe qui gagne

Chers lecteurs et lectrices,

Depuis quelques semaines, le Financial Times anticipe avec perfidie un assouplissement de la politique énergétique européenne. Autrement dit une baisse de nos ambitions en matière de transition énergétique. Transition qui, soyons clairs, battait déjà pas mal de l’aile côté français. Un signal faible envoyé au reste du monde : comment l’une des zones les plus riches au monde, les plus avancées au plan démocratique, ne saurait-elle « tirer vers le haut » le reste de la communauté internationale ? Montrer l’exemple. Dynamiser le changement, faire preuve de courage et de volonté responsable. Certains experts Américains, comme Jeremy Rifkin ou Amory Lovins, voudraient encore croire au leadership européen (oui, européeen vous ne rêvez pas, pas américain !) sur la question énergétique et environnementale. Quelle image désastreuse d’un désaccord, qu’en penseraient les pères fondateurs de l’Union ? A qui profitera encore le maintien du laxisme réglementaire dans la vieille Europe ? Amory Lovins, du Rocky Mountain Institute, nous propose une autre lecture de ce qui se passe vraiment outre-Rhin. Nous sommes loin du dogmatisme jacobin qui fait loi en France ! Sommes-nous à ce point défaitistes et résolus ? La France, le pays du « ça ne marchera pas » ??

Europe

L’Europe de l’énergie, évidemment ce n’est pas dire à chaque état membre ce qu’il doit faire ! Les français pas plus que les allemands ne doivent « faire la leçon » aux espagnols, ou anglais ou aux polonais. Ainsi par exemple, si les polonais s’engagent à moins consommer de gaz russe contre du gaz local, cela ne regarde qu’eux ! Cela ne se traduira pas par une baisse des émissions de CO2 (a priori ce serait un jeu à somme nulle, sauf changement des habitudes) et pourrait entraîner des séquelles a priori irréversibles au niveau de leurs nappes phréatiques (conséquences sur la santé).

Mais si l’exploitation de GDS permet de s’affranchir du charbon, alors le bilan carbone sera tout autre, et ce sera un réel progrès ! Idem pour l’indépendance énergétique : c’est tout le mal qu’on peut souhaiter à un état membre. Englués dans nos habitudes pétrolières ou nucléaires, on peut douter du potentiel de chaque nouvelle ressource énergétique (vent, soleil, biomasse…) Même si les plus optimistes nous promettent le stockage massif et la fin des problèmes d’intermittence, tous connectés au smart grid.

Par contre il ne devrait aujourd’hui plus y avoir de doute sur les vertus de l’efficacité énergétique. Cela, tout le monde en Europe peut le faire, de la Suède à Malte, du Portugal à la Roumanie ! La maîtrise de la consommation (isolation optimisée, gestion intelligente des bâtiments, changement des habitudes) est un domaine dans lequel tous les pays d’Europe doivent progresser. C’est une mine d’or tant en termes économiques qu’environnementaux et sociaux (création d’emplois).

Que les différences de réalités locales et de potentiel pour chaque type d’énergie renouvelable n’empêche pas de se mettre d’accord sur des objectifs communs. Car c’est là un faux débat. Bien sûr certains lobbies souhaitent un nivellement par le bas qui les arrangerait. Quoi ? Où ça des lobbies ? Ces lobbies veulent juste, comme toujours, gagner encore un peu de temps. Mais attention ! L’échec de la politique commune européenne serait un trop lourd héritage pour les générations futures. « Comment ça, vous n’avez pas été capables de vous entendre ? Comment avez-vous pu avoir si peu d’ambition ? » Souhaite-t-on se laisser traiter de laxistes ou pire, d’égoïstes ? Est-ce vraiment l’image que nous voulons laisser à nos enfants ou petits-enfants ? Alors réagissons !

Laurent

Pour écrire au Président Barroso : http://www.avaaz.org/fr/hulot_sursaut_climat_sam_pa/?tsHudbb

Pour en savoir plus : http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/energie-environnement/actu/0203135425434-climat-la-france-tente-de-poser-les-jalons-d-un-accord-ambitieux-a-paris-en-2015-630845.php
http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/energie-environnement/actu/0203229095721-energies-vertes-bruxelles-table-sur-la-creation-de-1-2-million-d-emplois-641465.php
http://www.energiesactu.fr/afp/climat-les-pressions-des-etats-contrarient-lambition-europeenne-0021825

 

Publicités

Une réflexion sur “Pour une Europe qui gagne

  1. Depuis plusieurs semaines, on ne respire plus dans les grandes villes Françaises : sinusites interminables, bronchites chroniques, les affections respiratoires au long cours se multiplient. Qu’attend-on pour réagir ? Qu’il soit trop tard ? Quand les événements feront réagir le gouvernement, c’est que certains d’entre nous auront passé l’arme à gauche. Je ne suis pas favorable à l’agressivité de manière générale, mais force est de constater que nous sommes dos au mur et …à bout de souffle. Est-ce l’avenir que nous souhaitons ? On se croirait dans un mauvais film de science-fiction. Personnellement, j’avais bien envie de voir le monde de demain comme Fernand et Thérèse dans notre récent article https://lightupmymind.com/2014/01/03/verchaix-interview-de-fernand-et-therese-92-et-88-ans/ ……

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s