Katowice : la COP de trop ?

En décembre aura lieu à Katowice, au Sud de la Pologne, la COP24. Tout un symbole, au pays du charbon. Qu’il s’agisse de chauffage ou de production d’électricité, le charbon représente la moitié de la consommation d’énergie primaire du pays. Si la ville minière de Katowice s’est transformée et, progressivement désintoxiquée du carbone, le choix d’accueillir cette conférence sur le réchauffement climatique peut néanmoins surprendre !

La COP21 à Paris, cette « victoire française » dans le domaine de la diplomatie climatique, aura été un coup d’épée dans l’eau. Que l’on se rappelle des satisfecit de Laurent Fabius, lors de la clôture la Conférence, débouchant sur un accord certes global, mais non contraignant. Or on ne force pas à boire un âne qui n’a pas soif ! L’accord de Paris a été largement raboté et revu à la baisse – quand il ne fut pas carrément rejeté par l’administration Trump.

Depuis la COP21, que s’est-il donc passé ? A vrai dire pas grand-chose. Même si le « fait climatique » semble bien progresser – y compris, ironie de l’histoire, aux États-Unis (sécheresses record, cyclones dévastateurs, etc.) Cependant, il faut reconnaître que l’organisation de négociations entre presque 200 états du monde, est un sacré défi ! L’enjeu est énorme mais les parties en présence sont terriblement diverses. Inégalités et rivalités sont à vif.

COP24 Katowice

Comment harmoniser les pourparlers lorsque les pays ont des pouvoirs, des influences si contrastées ? Comment un petit pays du Sud (par exemple les Maldives) peut-il faire le poids face à un grand pays du Nord (les États-Unis ou la France) ? Le poids de l’histoire économique ajoute de l’inertie au système des COP. Ainsi les pays du Nord ont grandement profité des ressources (notamment du Sud) et largement relâché du CO2 pour atteindre leur extraordinaire niveau de richesse, de confort matériel. Et il faudrait maintenant que ceux du Sud « payent » pour les nantis du Nord ? Une telle posture est tout simplement inacceptable. Tout comme celle qui a fait dire à un certain George W. Bush que « le mode de vie des Américains n’est pas négociable » !

On le voit bien, le pouvoir de négociation et les intérêts des uns et des autres ne sont vraiment pas comparables. Et pourtant, tous les pays sont solidairement dépendants de la même atmosphère, des mêmes ressources naturelles, des mêmes biens communs. D’après Nicolas Hulot, « jamais un processus de négociation n’a autant conditionné l’avenir de l’humanité ».

Mais alors, si les négociations patinent, si les résultats ne sont pas à la hauteur des enjeux, pourquoi s’entêter ? Peut-on se payer le luxe d’attendre ? Existe-t-il une alternative à la négociation internationale ?

En fait oui. Il y a bien d’autres façons d’avancer. La première, et l’une des plus positives, c’est de « revenir sur terre », de revenir à la base, au plan local. C’est de négocier, de convaincre les parties prenantes au plan local, pour mettre en place des actions concrètes. Que l’on songe à l’agenda 21, aux villes en transition… Mises bout à bout, les initiatives citoyennes sont une force réelle de changement et de progrès. Un exemple pour tous !

Certains espèrent-ils sortir de la négociation, par désespoir ? Attention car la seule alternative à la négociation, c’est l’autorité. Alors de deux choses l’une. Soit on construit cette autorité, avec une force, un pouvoir coercitif, des sanctions (à l’image de l’OMC, la plus puissante de toutes les organisations internationales – business oblige !) A l’instar du projet d’OME (organisation mondiale de l’environnement). Soit on laisse « pourrir » la situation, laissant chaque état « gérer » les conséquences de la dégradation de l’environnement. Et l’on ne peut alors que craindre que l’autorité dérape face au chaos et se transforme en violence. C’est un autre scenario, tout autre mais tout aussi vraisemblable.

Laurent

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s